Infection à C. difficile - Le bezlotoxumab réduit le risque de rechute

Infection à C. difficileLe bezlotoxumab réduit le risque de rechute

Dr Véronique Nguyen
| 02.02.2017

Deux essais de phase 3 publiés dans le « New England Journal of Medicine » (« NEJM ») ont montré que chez les patients traités par antibiothérapie pour une infection à Clostridium difficile, l’ajout du bezlotoxumab (Zinplava ) peut réduire de 40 % le risque de rechute de l’infection. Cet anticorps monoclonal neutralise la toxine B du C. difficile.

  • Clostridium difficile

L’infection à Clostridium difficile, favorisée par un déséquilibre de la flore intestinale, est la principale cause de diarrhée infectieuse chez les patients hospitalisés. Cette bactérie sporulée produit des toxines (A et B) qui peuvent provoquer une inflammation sévère du côlon, parfois fatale. Le grand problème de cette infection est le risque de rechutes multiples.

« Environ un patient sur quatre ayant été traité par antibiotique pour une première infection à C....

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires