Anticoagulants oraux directs - Les données de « vraie vie »

Anticoagulants oraux directsLes données de « vraie vie »

Hélia Hakimi-Prévot
| 24.11.2016

Tous les résultats des essais cliniques et des données de « vraie vie » vont dans le même sens : comparés aux antivitamines K (AVK), les AOD engendrent un risque moindre d'hémorragies majeures, en particulier cérébrales.

  •  DONNEES

Près de 30 000 personnes âgées de plus de 75 ans ont été incluses dans les essais cliniques randomisés évaluant l’efficacité et la sécurité des anticoagulants directs (AOD). « En général, les patients inclus dans les essais cliniques ne présentent pas les caractéristiques des personnes âgées prises en charge dans les services de gériatrie. Pour confirmer les résultats des essais cliniques, nous avons eu besoin d’évaluer la sécurité des AOD dans la "vraie vie" »,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Olivier Véran

Olivier Véran veut relancer la production de médicaments en Europe

Hier au Sénat, le nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est montré rassurant quant au risque sur l'approvisionnement en médicaments du fait de l'épidémie de coronavirus qui paralyse l'industrie chinoise. Il prône... 1

Partenaires