Au Centre Paul Strauss de Strasbourg - De la boxe pour se battre contre le cancer

Au Centre Paul Strauss de StrasbourgDe la boxe pour se battre contre le cancer

Denis Durand de Bousingen
| 20.10.2016

S’il est fréquent de dire qu’un patient « se bat contre le cancer », cette phrase s’exprime désormais au sens propre dans les locaux du Centre Paul Strauss à Strasbourg qui propose depuis quelques mois des cours de boxe à certains de ses patients… avec des résultats physiques et psychologiques déjà spectaculaires.

  • boxe

Après avoir proposé de la marche nordique puis de l’aviron (en salle) à certains patients en fin de traitement, le Centre Paul Strauss, le centre régional de lutte contre le cancer de Strasbourg, a lancé en début d’année un projet de boxe, accessible à des patients toujours traités par chimiothérapie.

Le Dr Roland Schott, oncologue médical responsable des activités sportives du centre, explique que la boxe a l’avantage sur l’aviron, de ne pas réclamer d’endurance, et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires