La pilule, au-delà du contrôle de la fertilité - Les règles ne sont pas une fatalité

La pilule, au-delà du contrôle de la fertilitéLes règles ne sont pas une fatalité

Coline Garré
| 08.09.2016

Les contraceptifs oraux combinés devraient servir non seulement au contrôle de la fertilité, mais aussi à choisir la fréquence de ses menstruations, exhorte le Dr Christian Fiala, directeur médical de la clinique Gynmed à Vienne (Autriche) et fondateur de l'unique musée de la contraception. Une indication qui répond aux désirs des femmes, sondées par les laboratoires Teva.

  • pillule

Plus de 60 % des femmes préféreraient avoir leurs règles moins de 12 fois par an, révèle une étude européenne conduite auprès de 6 000 personnes, ISY (inconvenience due to women'S monthlY bleeding), pour Teva*, et présentée en Autriche fin mai, au musée de la contraception. Parmi elles, 49 % souhaiteraient ne pas les avoir, 34 % voudraient les avoir tous les 3 mois, 8 % tous les six mois, et 8 % une fois par an.

Ces femmes se plaignent en effet de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires