Récidive du cancer du côlon - Un test sanguin permet d'identifier les patients à risque

Récidive du cancer du côlonUn test sanguin permet d'identifier les patients à risque

11.07.2016

Le risque de rechute chez les patients opérés pour un cancer du côlon est difficile à évaluer. Des chercheurs australiens proposent de rechercher dans l'ADN circulant de ces patients, des mutations identifiées dans la tumeur juste après cette résection. Cette approche vient d'être validée par une étude publiée dans « Science Translational Medicine ».

L'utilisation d'un test sanguin après la résection d'un cancer du côlon de stade II (soit environ un quart des cancers colorectaux lors du diagnostic) pourrait permettre d'identifier les patients les plus à risque de rechute, et les plus susceptibles de bénéficier d'une chimiothérapie adjuvante, selon des résultats publiés mercredi dans « Science Translational Medecine ».

L'évaluation du risque de rechute est un réel problème dans le domaine du cancer du côlon de stade...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
hep C

Hépatite C chronique : les généralistes ont la main

La prescription de deux antiviraux à action directe (AAD) pour le traitement de l’hépatite C chronique est désormais ouverte aux médecins généralistes, comme prévu par le Plan priorité prévention. Jusqu’à présent réservés à... Commenter

Partenaires