L’intestin, partenaire priviligié du cerveau - L’ingestion de protéines et de fibres active un système coupe-faim

L’intestin, partenaire priviligié du cerveauL’ingestion de protéines et de fibres active un système coupe-faim

12.05.2016

L’axe intestin-cerveau est une réalité physiologique sur laquelle des stratégies thérapeutiques sont à l’étude. Le point avec le Dr Gilles Mithieux dont l’équipe a élucidé un nouveau système coupe-faim activé par l’ingestion de protéines et de fibres.

  • L’origine de l’effet de satiété produit par l’oeuf est élucidé

Nos intestins sont considérés pour beaucoup comme notre deuxième cerveau. Il faudrait plutôt parler de partenaire privilégié du cerveau.

Cerveau et système gastro-intestinal sont reliés par un câblage nerveux dense. Comme l’explique le Dr Gilles Mithieux, (INSERM U 855 « Nutrition, diabète et cerveau », Lyon), « 10 % des neurones du corps innervent la sphère gastro-intestinale, ce qui en fait la partie périphérique la plus innervée ». Cela permet de faire remonter au cerveau une...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires