L’halitophobie
Formation de conseil à l'officine
L’halitose | 2/2

L’halitophobie

29.10.2015

Chez certains patients, l’halitose peut n’être qu’une impression. Il s’agit alors d’un problème d’ordre psychologique désigné par le terme d’halitophobie.

Cette situation se traduit par l’idée fixe d’avoir une haleine malodorante. Les personnes qui en souffrent sont persuadées de gêner leur entourage, et parlent souvent en mettant la main devant leur bouche. L’halitophobie peut révéler une pathologie psychiatrique (trouble obsessionnel compulsif).

Au comptoir, ce...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires