Les troubles du sommeil chez l’enfant - Une plainte durable doit alerter

Les troubles du sommeil chez l’enfantUne plainte durable doit alerter

28.09.2015

En cas de trouble du sommeil chez l’enfant, la plainte de l’enfant - et plus sûrement des parents ! - doit être durable pour alerter. Décryptage par le Dr Jérémie Lefranc, neuropédiatre au CHRU de Brest.

  • Dans 80% des cas, il s'agit d'une angoisse à l'endormissement

« On ne peut parler de “pathologie”, indique le Dr Jérémie Lefranc en préambule, que si le trouble est récurrent, plusieurs fois par semaine, et sur plusieurs mois ». À l’origine des troubles de sommeil chez l’enfant, on retrouve dans la plupart des cas (80 %), une difficulté d’ordre psychologique qui se traduit par une angoisse à l’endormissement.

Celle-ci est sensible à la réassurance, au rituel d’endormissement centré sur la « petite histoire », parfois coûteux en temps. Et « si...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires