Traitement précoce contre le VIH - Ce que préconise l’étude START

Traitement précoce contre le VIH Ce que préconise l’étude START

04.06.2015

Après l’essai français ANRS Temprano, l’essai international START enfonce le clou. Un traitement antirétroviral chez tout sujet séropositif quel que soit le taux de CD4 diminue le risque de comorbidités. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui se réunit la semaine prochaine, ne devrait pas tarder à emboîter le pas aux recommandations européennes.

LE SEUIL de mise sous traitement antirétroviral (ARV) n’est définitivement plus. Avec l’essai international START mené chez 4 865 sujets séropositifs dans 35 pays, qui fait directement écho au récent essai français ANRS 12136 Temprano, « il est très clairement montré qu’il existe des bénéfices à débuter le traitement ARV précocement quel que soit le niveau de CD4 chez tous les sujets séropositifs asymptomatiques », commente le Pr Jean-François Delfraissy, immunologiste clinicien et...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 2

Partenaires