Curiethérapie du cancer de la prostate - L’hypnose, une alternative à l’anesthésie générale

Curiethérapie du cancer de la prostateL’hypnose, une alternative à l’anesthésie générale

18.05.2015

Au Centre hospitalier Lyon-Sud, le service de radiothérapie propose depuis plusieurs mois à ses patients souffrant d’un cancer de la prostate de pratiquer une curiethérapie sous hypnose. Une alternative à l’anesthésie générale, qui permet de réduire les risques et d’améliorer la récupération des patients.

LES HOSPICES CIVILS de Lyon (HCL) utilisaient déjà largement l’hypnose pour soulager la douleur des patients. Mais cette pratique était encore peu utilisée en chirurgie. C’est désormais chose faite, au service de radiothérapie du Centre hospitalier Lyon-Sud, dirigé par le Pr Olivier Chapet, qui précise : « Nous avons

déjà traité 23 patients atteints de cancer de la prostate par curiethérapie sous hypnose. »

La curiethérapie est un traitement du cancer de la prostate réservé à...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Telemedecine

À la Une Téléconsultation, mode d'emploi Abonné

Longuement expérimentée, la télémédecine va devenir une réalité pour tous les Français le 15 septembre prochain. Téléconsultation et télé-expertise sont désormais encadrées par un avenant à la convention médicale. Un nouveau dispositif dans lequel les pharmaciens devraient pouvoir trouver leur place. Commenter

Partenaires