Mobilité accrue et systèmes de santé délabrés en cause - L’épidémie d’Ebola la plus meurtrière

Mobilité accrue et systèmes de santé délabrés en causeL’épidémie d’Ebola la plus meurtrière

08.09.2014

Depuis la découverte du virus Ebola en 1976, plus d’une vingtaine d’épidémies ont frappé l’Afrique. Celle qui sévit actuellement dans les quatre pays d’Afrique de l’Ouest depuis décembre 2013 est de loin la plus grave. Cette flambée épidémique sans précédent n’est pas encore endiguée.

  • Le climat de peur ne facilite pas les soins

Depuis le début de l’épidémie partie de Guinée, en décembre 2013, le dernier bilan de l’OMS (26 août) fait état de 3 069 cas déclarés de maladie à virus Ebola, dont 1 552 décès. Jamais, depuis la découverte du virus en 1976, cette fièvre hémorragique n’avait autant tué. Sur la vingtaine d’épidémies, la plus meurtrière était restée la première, celle de 1976 avec 431 décès. Et l’épidémie actuelle de souche Ebola Zaïre (ZEBOV) continue de progresser, de manière accélérée, avec « plus de 40...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 1

Partenaires