Pour les patients en échec thérapeutique aux anti-H1 - Une biothérapie contre l’urticaire chronique

Pour les patients en échec thérapeutique aux anti-H1Une biothérapie contre l’urticaire chronique

24.04.2014

Les solutions thérapeutiques actuelles ne permettent pas de soulager l’ensemble des patients atteints d’urticaire chronique spontanée (UCS). Biothérapie ciblée, Xolair a reçu l’approbation de la Commission européenne, en tant que traitement additionnel.

  • Tous les patients, pourront désormais être soulagésdermatologie dermato allergie

LA PATHOLOGIE est fréquente, touchant 0,5 à 1 % de la population, mais elle est méconnue et imprévisible. Ses symptômes sont affichants et invalidants, son diagnostic est essentiellement clinique, il dépend de la localisation de l’œdème dans la peau. « En surface, l’UCS se manifeste par des plaques/papules rouges, labiles et très fugaces, associées à un prurit intense, et parfois à un œdème profond (angio-œdèmes) des tissus sous-cutanés pouvant provoquer des douleurs, rappelle le Dr...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires