Dépistage des cancers colorectaux - Un test ADN fécal très sensible mais coûteux et complexe

Dépistage des cancers colorectaux Un test ADN fécal très sensible mais coûteux et complexe

27.03.2014

Un nouveau test ADN fécal est capable de détecter 92 % des cancers colorectaux, comparé à une détection de 74 % avec un test immunochimique de recherche de sang fécal (FIT), selon une étude menée chez près de 10 000 personnes asymptomatiques à risque moyen.

« Le résultat le plus important est la haute sensibilité du Cologuard pour dépister le cancer colorectal au stade guérissable », souligne le Dr Thomas Imperiale (Université d’Indianapolis), premier signataire de l’étude.

Co-développé par la Mayo Clinic et la compagnie Exact Sciences, le Cologuard recherche dans un échantillon de selles des signatures ADN de cancer ou précancer (mutations Kras et anomalies de méthylation des gènes NDR4 et BMP) ainsi que la présence de sang occulte ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires