Chimiothérapie et flore intestinale - L’efficacité passe par le microbiote

Chimiothérapie et flore intestinaleL’efficacité passe par le microbiote

28.11.2013

Une étude française publiée dans Science montre comment la flore intestinale stimule l’immunité pour lutter contre le cancer au cours d’une chimiothérapie par cyclophosphamide. Une étude indépendante américaine confirme le rôle du microbiote dans l’efficacité d’autres anticancéreux.

DÉCIDÉMENT, le microbiote intestinal ne cesse de nous surprendre. Après la découverte ces dernières années d’un rôle majeur dans le métabolisme, en particulier pour le surpoids et le diabète, la flore intestinale semble jouer une partition importante dans l’efficacité des chimiothérapies. C’est ce que suggèrent deux études parues dans le même numéro de Science, dont l’une est signée par une équipe française Institut Gustave Roussy/INSERM/ Institut Pasteur/INRA. Contrairement à ce que l’on...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 2

Partenaires