La testostérone seule ne suffit pas - Les hommes en hypogonadisme ont aussi besoin d’œstrogènes

La testostérone seule ne suffit pasLes hommes en hypogonadisme ont aussi besoin d’œstrogènes

19.09.2013

Certains symptômes liés à l’hypogonadisme masculin, tels que la baisse de libido et l’augmentation de la masse adipeuse, seraient dus à un déficit en œstrogènes. Ce qui devrait avoir des conséquences pratiques sur la substitution hormonale en testostérone.

MASCULIN ET FÉMININ ne sont pas diamétralement opposés, la biologie nous le prouve une fois de plus. Lors d’un hypogonadisme ou du vieillissement, tous les symptômes liés au déficit en androgènes ne sont pas expliqués par la seule testostérone en berne. Un déficit en œstrogènes aurait aussi sa part de responsabilité pour certains d’entre eux, selon une étude randomisée, contrôlée du Massachusetts General Hospital. Comme l’explique le Dr Joel Finkelstein, l’auteur correspondant de l’étude ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires