Risque cardio-vasculaire - L’ANSM restreint l’utilisation du diclofénac

Risque cardio-vasculaireL’ANSM restreint l’utilisation du diclofénac

02.09.2013
  • Tenir compte du risque cardio-vasculaire

L’AGENCE nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) demande aux médecins de restreindre la prescription de diclofénac* (par voie orale ou injectable uniquement), dont le princeps est le Voltarène, afin de minimiser le risque cardio-vasculaire de cet anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS).

Le diclofénac est désormais contre-indiqué « chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque avérée, de cardiopathie ischémique, d’artériopathie périphérique et/ou de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires