Prise en charge de la migraine - De nouvelles recommandations

Prise en charge de la migraineDe nouvelles recommandations

13.05.2013

Les recommandations sur la prise en charge de la migraine, qui dataient de 2002 (ANAES), ont été récemment révisées par la Société française d’études des migraines et des céphalées (SFEMC). Parmi les nouveautés, la mise en avant des anti-inflammatoires non stéroïdiens dans le traitement de la crise et la notion de constance d’efficacité pour guider la stratégie thérapeutique.

  • Un traitement de fond est préconisé dès que le patient consomme depuis plus de trois mois plus de...

« La Haute autorité de santé (HAS) ayant récusé la majorité des experts en raison de leurs liens d’intérêts, la SFEMC publie ces recommandations en son nom (1)?», a expliqué en préambule le Dr Anne Donnet.

LE DIAGNOSTIC clinique de migraine se fonde toujours les critères de l’IHS (International headache society) de 2004 et le trépied crises récurrentes séparées par des intervalles libres de toute douleur, caractéristiques sémiologiques propres et normalité de l ’examen clinique...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.