Dix ans après WHI - Le traitement hormonal de la ménopause réhabilité

Dix ans après WHILe traitement hormonal de la ménopause réhabilité

07.01.2013

À la suite de la publication, en 2002, des résultats alarmistes de l’étude WHI, les études sur le traitement hormonal de la ménopause (THM) se sont succédé, la dernière, en date en octobre 2012, témoignant des effets bénéfiques du traitement. Au point que l’on peut aujourd’hui parler de « réhabilitation » du THM.

  • Suivi de plus de seize ans dans l’étude danoise

LES RÉSULTATS de l’étude WHI et le choc qu’ils ont suscité ont radicalement freiné la prescription du THM. Ils n’ont toutefois pas inhibé toute réflexion sur ce traitement qui a fait l’objet de plusieurs études au cours de ces dix dernières années. Des études dites de « revisitation » de WHI ont souligné l’importance sur le plan cardiovasculaire de l’âge du traitement et l’existence de fenêtres d’intervention favorables avant 60 ans (1). L’étude française E3N (2) a mis en lumière le rôle...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coupable

À la Une Pénuries de médicaments : qui est coupable ? Abonné

Les ruptures d'approvisionnement en vaccin antigrippal que rencontrent actuellement les pharmaciens remettent sur les devants de la scène les propositions du rapport sénatorial sur les pénuries de médicaments et de vaccins. Et font émerger diverses pistes, dont une meilleure utilisation du DP-Ruptures pour identifier les causes de ces pénuries. Commenter

Partenaires