Une campagne d’information qui peut sauver des vies - Mieux comprendre l’AVC pour agir plus vite

Une campagne d’information qui peut sauver des viesMieux comprendre l’AVC pour agir plus vite

29.10.2012

« VITE », quatre lettres pour trois symptômes et un geste, constituent le thème de la nouvelle campagne d’information lancée à l’occasion de la 10e journée mondiale contre l’accident vasculaire cérébral (AVC). Son objectif est de sensibiliser la population aux signes d’alerte annonciateurs de l’AVC et à l’urgence d’appeler le 15 dès l’apparition de l’un d’entre eux.

  • Avoir les bons réflexes avant qu’il ne soit trop tard

« QU’IL SOIT Ischémique par occlusion d’une artère cérébrale (80 % des cas) ou hémorragique par rupture d’un vaisseau (20 %), ce qui est frappant c’est la brutalité avec laquelle se manifeste un AVC, constate le Pr Mathieu Zuber, de la Société Française Neurovasculaire (SFNV). C’est un coup de tonnerre et d’un seul coup la vie bascule. Quand la mort est évitée, c’est l’acceptation d’un nouveau corps incomplet, la construction d’une autre vie, les progrès à accomplir pour une renaissance. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coupable

À la Une Pénuries de médicaments : qui est coupable ? Abonné

Les ruptures d'approvisionnement en vaccin antigrippal que rencontrent actuellement les pharmaciens remettent sur les devants de la scène les propositions du rapport sénatorial sur les pénuries de médicaments et de vaccins. Et font émerger diverses pistes, dont une meilleure utilisation du DP-Ruptures pour identifier les causes de ces pénuries. Commenter

Partenaires