Un processus différent des phéromones - Un parfum unique pour allaiter

Un processus différent des phéromonesUn parfum unique pour allaiter

11.10.2012
  • Du liquide amniotique au sein

Des chercheurs montrent pour la première fois chez des mammifères que l’allaitement dépend de la reconnaissance de l’odeur maternelle. À la naissance, le nouveau-né souris, qui a été au contact du liquide amniotique, « apprend » à reconnaître la signature olfactive de sa mère et y répond en tétant une fois mis au sein. Cette découverte réalisée par une équipe anglo-américaine montre que, en matière d’allaitement chez les mammifères, tout ne repose pas sur les phéromones, comme l’avait...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
cochon

Bilans de médication : les syndicats demandent des comptes

Selon les chiffres communiqués par la CNAM, moins de la moitié des bilans partagés de médication a donné lieu à une rémunération du pharmacien. L’USPO et la FSPF s’accordent pour réclamer leur paiement sans délai. Lors d’une... 4

Partenaires