Enquête sur une pathologie résistante - Cystites : plus d’une femme sur deux

Enquête sur une pathologie résistanteCystites : plus d’une femme sur deux

10.09.2012

Une enquête IFOP pour Nutrivercell confirme la fréquence des cystites chez les Françaises, ainsi que leur impact négatif sur qualité de la vie des patientes. Les problèmes posés par la résistance aux antibiotiques du colibacille justifient la recherche de solutions thérapeutiques alternatives.

DANS plus de 95 % des cas, les cystites sont dont dues à Escherichia coli, rappelle le Dr Jean-Marc Bohbot (Institut Fournier). Il s’agit de pathologies fréquentes. Dans l’enquête IFOP-Nutrivercell (1), 53 % des femmes déclarent en avoir déjà souffert. Un peu plus d’un tiers d’entre elles (34 %) appartient à la tranche d’âge des 18-34 ans. Parmi les femmes ayant signalé au moins deux épisodes (17 %), 4 % se plaignent de cystites récidivantes, définies par au moins quatre épisodes par an....

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Telemedecine

À la Une Téléconsultation, mode d'emploi Abonné

Longuement expérimentée, la télémédecine va devenir une réalité pour tous les Français le 15 septembre prochain. Téléconsultation et télé-expertise sont désormais encadrées par un avenant à la convention médicale. Un nouveau dispositif dans lequel les pharmaciens devraient pouvoir trouver leur place. Commenter

Partenaires