Enquête sur une pathologie résistante - Cystites : plus d’une femme sur deux

Enquête sur une pathologie résistanteCystites : plus d’une femme sur deux

10.09.2012

Une enquête IFOP pour Nutrivercell confirme la fréquence des cystites chez les Françaises, ainsi que leur impact négatif sur qualité de la vie des patientes. Les problèmes posés par la résistance aux antibiotiques du colibacille justifient la recherche de solutions thérapeutiques alternatives.

DANS plus de 95 % des cas, les cystites sont dont dues à Escherichia coli, rappelle le Dr Jean-Marc Bohbot (Institut Fournier). Il s’agit de pathologies fréquentes. Dans l’enquête IFOP-Nutrivercell (1), 53 % des femmes déclarent en avoir déjà souffert. Un peu plus d’un tiers d’entre elles (34 %) appartient à la tranche d’âge des 18-34 ans. Parmi les femmes ayant signalé au moins deux épisodes (17 %), 4 % se plaignent de cystites récidivantes, définies par au moins quatre épisodes par an....

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
interpro

À la une Grand débat : les pharmaciens donnent de la voix Abonné

Quelle place occupe la santé et ceux qui en sont responsables au cœur du grand débat national ? Pour le savoir, une enquête exceptionnelle a été menée par Odoxa pour le groupe GPS (Groupe profession santé). Ses résultats montrent les aspirations, les critiques mais aussi les pistes préconisées par les acteurs du secteur pour améliorer le fonctionnement du système de santé et répondre aux enjeux... Commenter

Partenaires