Sur un échantillon de sang maternel - Viol : un test de paternité non invasif dès la 8e semaine de grossesse

Sur un échantillon de sang maternelViol : un test de paternité non invasif dès la 8e semaine de grossesse

10.05.2012

Des biologistes se sont intéressés aux tests de recherche de paternité, notamment en cas de viol. Ils publient un essai montrant qu’un test prénatal de paternité non invasif peut être réalisé à partir de la 8e semaine, sur un échantillon de sang maternel.

  • Des tests concluants chez des femmes enceintes de 8 à 14 semaines

ENVIRON 5 % des viols se soldent par une grossesse. Pour beaucoup de ces femmes, il existe un doute : l’enfant peut avoir été conçu à la suite de relations consenties ou du viol. Il importe donc de faire le diagnostic de paternité. Mais les seuls moyens dont on dispose actuellement sont invasifs. En prénatal, on peut faire une biopsie chorionique ou une amniocentèse, ce qui s’assortit d’un risque de fausse couche. De plus, ces tests ne peuvent être pratiqués qu’à partir de dix à quinze...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
service

À la Une Nouveaux services : écoutez vos patients ! Abonné

Vaccination, PDA, offre digitale, ces nouveaux services de l'officine sont globalement bien accueillis, voire très attendus, par les patients. Même si ces derniers ne perçoivent pas concrètement que ces évolutions sont en train de franchir le seuil de leur pharmacie. Tel est l'un des principaux enseignements du premier baromètre Odoxa pour l'OCP, en partenariat avec « Le Quotidien du pharmacien »... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.