En plus des responsables connus - La clé de l’athérosclérose diabétique

En plus des responsables connusLa clé de l’athérosclérose diabétique

23.01.2012

Des chercheurs américains ont découvert, chez la souris et sur des monocytes de patients diabétiques, qu’une enzyme de dégradation des acides gras à longue chaîne joue un rôle clé dans la constitution de l’athérosclérose diabétique. Son mécanisme d’apparition serait dès lors, au moins partiellement, distinct de l’affection vasculaire non diabétique.

  • Lésions d’athérosclérose en scanner 3D

LES MONOCYTES de patients diabétiques ont un phénotype clairement inflammatoire, par rapport à ceux des sujets non diabétiques. De plus, ces cellules ont, avec les macrophages, un rôle central dans l’athérogenèse. Comme les facteurs de risque traditionnels ne réussissent pas à expliquer entièrement l’athérosclérose diabétique, une hypothèse a été émise selon laquelle les monocytes et les macrophages, chez les diabétiques, pourraient contribuer au processus athérosclérotique. Comment ?

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Coronavirus : vers une crise de la production des médicaments ?-0

Coronavirus : vers une crise de la production des médicaments ?

Selon l'Académie nationale de pharmacie, 80 % des principes actifs utilisés dans les médicaments sont fabriqués hors de l'Europe, et principalement en Asie. La Chine est un très grand pourvoyeur, mais son économie tourne au... Commenter

Partenaires