Une alternative pour traiter la rhinite allergique - Un nouvel antihistaminique de deuxième génération

Une alternative pour traiter la rhinite allergiqueUn nouvel antihistaminique de deuxième génération

24.10.2011

Au cours des dernières décennies, la fréquence des allergies n’a cessé d’augmenter, notamment celle de la rhinite allergique qui affecte aujourd’hui près d’un tiers des Français, en particulier les jeunes. Les recommandations de l’ARIA* sur sa prise en charge ont été révisées en 2010 et c’est pour mieux y répondre que les Laboratoires Menarini lancent un nouvel antihistaminique antiH1, Bilaska.

BILASKA a pour principe actif la bilastine, une molécule originale qui n’est ni un énantiomère ni un métabolite actif d’une molécule déjà existante, contrairement à tous les antiH1 mis à la disposition du corps médical depuis 2001. Cet antihistaminique de deuxième génération est doté d’une efficacité tant sur la rhinoconjonctivite allergique (saisonnière et perannuelle) que sur l’urticaire. Il agit spécifiquement sur les récepteurs H1 de l’histamine et le fait de ne pas avoir besoin d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.