Chez une femme immunodéprimée - Poliomyélite, 12 ans après le vaccin de son fils

Chez une femme immunodépriméePoliomyélite, 12 ans après le vaccin de son fils

20.06.2011

IL Y A PEU DE RISQUE que la situation se rencontre dans l’Hexagone. Alors que le vaccin atténué oral, dit de Sabin, n’est plus utilisé en France (1982), bien avant les États-Unis (2000), des Américains rapportent la survenue tardive d’une poliomyélite mortelle dérivée du vaccin oral chez une femme âgée de 44 ans ayant un déficit immunitaire commun variable (DICV). Jusque-là, pas grand chose d’étonnant, puisqu’il est connu que les sujets ayant un déficit immunitaire primaire en cellules B...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
hep C

Hépatite C chronique : les généralistes ont la main

La prescription de deux antiviraux à action directe (AAD) pour le traitement de l’hépatite C chronique est désormais ouverte aux médecins généralistes, comme prévu par le Plan priorité prévention. Jusqu’à présent réservés à... Commenter

Partenaires