Un travail avec confirmation anatomopathologique - Le piège de l’Alzheimer à début précoce

Un travail avec confirmation anatomopathologiqueLe piège de l’Alzheimer à début précoce

19.05.2011

Un patient sur trois atteints d’une maladie d’Alzheimer à début précoce, avant 60 ans, ne présente pas de trouble de la mémoire. Dès lors, plus d’une fois sur deux, un diagnostic erroné est porté. Le gène de l’APOE epsilon?4 n’influe pas sur cette présentation clinique.

  • Le besoin de marqueurs dans le LCR

LORSQU’ELLE débute précocement, la maladie d’Alzheimer est souvent difficile à diagnostiquer. Elle est même confondue avec d’autres pathologies neurologiques quand le trouble de la mémoire, si évocateur, est absent. C’est à l’évaluation de ces erreurs diagnostiques que s’est attelée une équipe de Barcelone, M. Balasa et coll. Ils ont mis en évidence qu’un tiers des Alzheimer débutant avant 60 ans se présente de façon atypique et qu’alors, plus d’une fois sur deux, l’affection n’est pas...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacien

Intervention pharmaceutique : les modalités se précisent

Les syndicats et l’assurance-maladie ont commencé hier leurs discussions sur les modalités de mise en œuvre de l’intervention pharmaceutique. Le marathon a commencé : il devrait aboutir à la signature de l’avenant 20 d’ici à la... 4

Partenaires