La maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson

02.05.2011

Affection neurodégénérative fréquente, la maladie de Parkinson répond à un traitement substitutif longtemps efficace s’il est adapté à chaque situation, évolutif et correctement suivi. Il repose essentiellement sur la prescription d’un précurseur de la dopamine, la lévodopa, et/ou sur celle d’agonistes dopaminergiques et d’inhibiteurs du métabolisme dopaminergique. Un point.

  • Au contraire de la dopamine, le lévodopa est capable de traverser la barrière hémato-encéphalique
  • Le traitement, symptomatique, ne peut que ralentir l’évolution de la maladie
Les mots du client

- « Je suis inquiète : mon père présente des tremblements amples, continus, des mains, qu’en penser?

- Ma mère est traitée depuis plusieurs années pour maladie de Parkinson. Ce traitement semble moins efficace depuis quelques semaines : va-t-il falloir augmenter les doses ?

- Ma femme est traitée par du Réquip depuis une semaine. Elle se plaint de nausées. Est-ce normal ?

- Mon grand-père est soudainement très déprimé : est-il vrai que cela peut...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maxilase

Maxilase : attention aux réactions allergiques

Les sirops et comprimés contre les maux de gorge renfermant de l’alpha-amylase - Maxilase et alpha amylase Biogaran - peuvent provoquer des réactions anaphylactiques parfois sévères. Les spécialités à base d’alpha-amylase... Commenter

Partenaires