Médicaments et personnes âgées - Derrière la plainte, savoir déceler le risque iatrogène

Médicaments et personnes âgéesDerrière la plainte, savoir déceler le risque iatrogène

04.04.2011

Les études quantitatives centrées sur l’iatrogénie médicamenteuse montrent la permanence et même l’amplification du phénomène au travers du vieillissement de la population. Le pharmacien, au contact quotidien des patients, est impliqué dans sa prévention, comme l’explique le Pr Jean Calop (pharmacie clinique, CHU de Grenoble).

  • Les plus de 65 ans consomment plus de 40 % des médicaments

LES CHIFFRES parlent d’eux-mêmes pour décrire l’ampleur du phénomène. En France, on compte 12 millions de personnes âgées de plus de 60 ans, soit plus de 20 % de la population. Les plus de 80 ans représentent 3,4 % de la population et dans dix ans, ils seront près du double. L’espérance de vie est de 83,7 ans pour les femmes et de 76,7 ans pour les hommes. 6 % des plus de 60 ans vivent en institution. Les personnes âgées de plus de 65 ans consomment plus de 40 % des médicaments. Quant aux...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Partenaires