Une efficacité protectrice de 78,5 % - Un vaccin antigrippe produit sur culture cellulaire testé avec succès

Une efficacité protectrice de 78,5 %Un vaccin antigrippe produit sur culture cellulaire testé avec succès

21.02.2011

Un vaccin antigrippal réalisé sur culture cellulaire Vero à la place des œufs de poule a fait l’objet d’une étude de phase III. L’efficacité protectrice du vaccin trivalent testé est très satisfaisante. Les auteurs soulignent la flexibilité des cultures cellulaires comparativement aux œufs de poule embryonnés, permettant une production plus rapide et moins limitée.

  • Une production plus rapide de vaccin contre le virus de la grippe

LES CHANGEMENTS des souches de virus grippal circulantes sont tels qu’il est obligatoire de revoir la composition du vaccin chaque année. La fabrication sur des œufs de poule embryonnés telle qu’elle est pratiquée actuellement prend du temps (plusieurs mois), conduisant à une discordance entre la souche circulante et la composition du vaccin. Par-dessus tout ça, les cultures sur les œufs peuvent être contaminées par des microbes et les difficultés qu’elles posent conduisent parfois à des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Dispensation à l'unité

Dispensation à l'unité : une fausse bonne idée selon le président de Cyclamed

Le président de Cyclamed, Thierry Moreau Defarges, estime que la vente de médicaments à l'unité est une « fausse bonne solution ». Rappelant que la consommation de médicaments ne cesse de baisser en France depuis 10 ans alors... 9

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.