Une enquête Effik-OpinionWay sur la contraception - Deux-tiers des femmes prennent la pilule

Une enquête Effik-OpinionWay sur la contraceptionDeux-tiers des femmes prennent la pilule

17.02.2011

Avec deux-tiers d’utilisatrices, la pilule est plus que jamais le principal mode de contraception des Françaises. Une majorité utilise encore les pilules de 2e génération mais la prescription des pilules de 3e génération, acceptées au remboursement, est en hausse, surtout pour les plus jeunes. Reste le problème de l’observance : une femme sur deux oublie de prendre sa pilule au moins une fois par mois. Tels sont les principaux enseignements d’une enquête sur les femmes et la contraception orale en 2011, réalisée par OpinionWay pour les Laboratoires Effik.

  • 95 % des femmes se disent satisfaites




femme gynecologie medicament

UN AN APRÈS le remboursement des pilules de 3e génération, combat mené de longue date par les gynécologues, les Laboratoires Effik ont demandé une étude sur les femmes et la contraception.

L’enquête, menée par OpinionWay en janvier 2011 auprès de 500 femmes âgées de 16 à 45 ans, dont 305 sous contraception orale, montre que 61 % d’entre elles ont fait le choix de la pilule contraceptive, un choix encore plus marqué chez les 16-24 ans (88 %). Avant d’utiliser leur pilule actuelle,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
tire-lait

À la Une DM : prix écrasés, pharmaciens étranglés Abonné

En diminuant de 37 % les tarifs des tire-lait, l'assurance-maladie porte un nouveau coup aux dispositifs médicaux en pharmacie. Paradoxal, car cette mesure met en jeu la rentabilité de cette activité officinale à l'heure où les pharmaciens sont invités à accompagner le virage ambulatoire de la médecine de demain. 3

Partenaires