Des idées reçues qui font mal - Changer le regard sur les malades atteints de psoriasis

Des idées reçues qui font malChanger le regard sur les malades atteints de psoriasis

03.02.2011

Afin de mieux cerner les idées reçues circulant autour du psoriasis et des malades qui en sont atteints, Leo Pharma a fait réaliser par IPSOS une étude auprès des patients et de leur entourage. Pour faire évoluer les mentalités, il lance un programme au long cours, « fi-du-pso », et s’engage aux côtés d’un groupe d’experts et de l’association pour la lutte contre le psoriasis (APLCP).

  • Une maladie qui met mal à l’aise les médecins, les patients et leur entourage

D’APRÈS les résultats d’une étude qualitative conduite à l’automne 2010 par IPSOS, le psoriasis est perçu comme une affection à part, bizarre, incomprise. Elle est assimilée à une maladie honteuse, une forme de peste moderne. L’entourage du malade a le sentiment d’être dépassé ; mais, avec l’habitude, il ne se pose plus de questions, il fait « avec ». Le malade est marginalisé. La contagion et le risque de transmission sont les deux angoisses immédiates et instinctives ressenties en...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires