La zone d’infestation détermine le phénotype - Il y a une seule espèce de poux

La zone d’infestation détermine le phénotypeIl y a une seule espèce de poux

06.01.2011

Un dogme vient de s’écrouler. Les poux de tête et de corps ne sont pas des espèces différentes. D’après des chercheurs marseillais, leur patrimoine génétique est identique. C’est la zone d’éclosion des larves qui détermine leur phénotype. La pédiculose de cuir chevelu serait le réservoir des poux de corps.

  • Les poux de tête, un réservoir pour les poux du corps

LES POUX des SDF étaient une énigme que les Marseillais ont déchiffrée. « Nous ne comprenions pas pourquoi nous n’arrivions pas à éradiquer les poux de corps des SDF », explique le Pr Didier Raoult, chef du service des maladies infectieuses au CHU de la Timone et chercheur CNRS sur les maladies infectieuses et émergentes à l’université de la Méditerranée. « Ce phénomène était une énigme. Pourquoi les gens vivant dans la rue se réinfestaient-ils à coup sûr ? Jusqu’à ce qu’on s’intéresse...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires