Les vaccins antérieurs améliorent la réponse immunitaire

Les vaccins antérieurs améliorent la réponse immunitaire

02.12.2010

Menée par une équipe de la Salpêtrière (INSERM U945), afin de comprendre la mémoire immunitaire et de mieux adapter la stratégie vaccinale contre le virus influenza H1N1, l’étude FLUHOP montre l’impact des précédentes vaccinations sur la réponse immunitaire.

DÉSIREUX de mener ce travail chez des personnes multi-vaccinées et multi-exposées, les réalisateurs de l’étude FLUHOP (INSERM U945, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière) ont porté leur choix de recrutement sur des membres du personnel hospitalier et sur des chercheurs. Une cohorte de 147 personnes, venant de trois centres parisiens (service des maladies infectieuses de la Pitié-Salpêtrière, service de médecine du travail de ce même groupe hospitalier et service de vaccinations du groupe...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires