Prévenir les récidives et réduire les hospitalisations - Une nouvelle alternative antiarythmique

Prévenir les récidives et réduire les hospitalisationsUne nouvelle alternative antiarythmique

04.11.2010

La fibrillation auriculaire (FA) n’est pas un simple trouble du rythme mais une pathologie cardio-vasculaire à part entière dont la prévalence a doublé en une génération. Depuis vingt ans, elle augmente le risque d’hospitalisations et le risque de décès par mortalité cardio-vasculaire (CV). Dans ce contexte, les recommandations 2010 de la Société européenne de cardiologie (ESC) ont fixé de nouveaux objectifs et Multaq ouvre de nouvelles perspectives dans la prise en charge antiarythmique de première intention.

  • La fibrillation auriculaire augmente le risque d’hospitalisation et le risque de décès

TROUBLE du rythme le plus fréquent, la FA résulte d’une activité électrique anormale du muscle cardiaque. Elle touche 750 000 personnes en France (dont 450 000 en FA paroxystique ou persistante) et sa prévalence augmente par tranche d’âge, l’âge moyen étant de 75 ans. C’est une maladie évolutive avec des récidives fréquentes. Elle a ses complications propres, graves, et indépendantes des pathologies CV éventuellement associées, dont elle aggrave le pronostic. Les études montrent que la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires