Un test original au stade précoce d’un Alzheimer - Les proches, meilleure arme du dépistage

Un test original au stade précoce d’un AlzheimerLes proches, meilleure arme du dépistage

04.10.2010

ET SI LA PERSONNE la mieux placée pour évoquer un diagnostic de maladie d’Alzheimer n’était ni le patient, ni le médecin… mais quelqu’un de son entourage ? C’est l’hypothèse qu’a formulée une équipe de médecins de l’université de Washington, à Saint Louis, celle de John C. Morris et Joanne Knight. Les divers tests de dépistage manquent de sensibilité et de spécificité, expliquent-ils. Ils ont mis au point un questionnaire « Ascertain Dementia 8 » (AD8) à proposer à celui ou celle qu’ils...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires