Conclusions d’un suivi de 25 ans - La valeur pronostique à très long terme du PSA à 60 ans

Conclusions d’un suivi de 25 ansLa valeur pronostique à très long terme du PSA à 60 ans

23.09.2010

Grâce à une méthodologie originale, une équipe américano-suédoise vient de montrer qu’un PSA ≤ 1 ng/ml à l’âge de 60 ans élimine de façon quasi certaine le risque de décéder d’un cancer prostatique.

  • Cancer de la prostate : un lien entre les concentrations en PSA et le potentiel malin

« LA QUESTION-CLÉ n’est pas de savoir si un homme est atteint d’un cancer de la prostate, mais de savoir si ce cancer est susceptible de créer une symptomatologie ou de raccourcir sa vie. » C’est en ces termes qu’ Andrew J. Vickers (New York) et coll. introduisent leur étude visant à tenter de donner au dosage du PSA une valeur pronostique sur le très long terme. Grâce aux échantillons de sang prélevés, entre 1981 et 1982, sur une cohorte de Suédois âgés de 60 ans, dont la destinée était...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

  • À la UneHausse des ruptures de stock : quelles solutions ?

    Abonné
    Stock médicaments

    Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne... Commenter

  • TransgenreAllaitement paternel

    Abonné
    dessin

    C'est une histoire à la fois inédite, curieuse et belle. Une histoire médicale où le genre, la pharmacologie et l'amour jouent des rôles... Commenter

  • Rougeole  La France en alerte

    Abonné
    vaccination

    Après le décès d'une jeune femme à Poitiers (Vienne) des suites de la rougeole, les autorités sanitaires redoutent que l’épidémie s’étende... Commenter

Partenaires