Conclusions d’un suivi de 25 ans - La valeur pronostique à très long terme du PSA à 60 ans

Conclusions d’un suivi de 25 ansLa valeur pronostique à très long terme du PSA à 60 ans

23.09.2010

Grâce à une méthodologie originale, une équipe américano-suédoise vient de montrer qu’un PSA ≤ 1 ng/ml à l’âge de 60 ans élimine de façon quasi certaine le risque de décéder d’un cancer prostatique.

  • Cancer de la prostate : un lien entre les concentrations en PSA et le potentiel malin

« LA QUESTION-CLÉ n’est pas de savoir si un homme est atteint d’un cancer de la prostate, mais de savoir si ce cancer est susceptible de créer une symptomatologie ou de raccourcir sa vie. » C’est en ces termes qu’ Andrew J. Vickers (New York) et coll. introduisent leur étude visant à tenter de donner au dosage du PSA une valeur pronostique sur le très long terme. Grâce aux échantillons de sang prélevés, entre 1981 et 1982, sur une cohorte de Suédois âgés de 60 ans, dont la destinée était...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires