PMA et soutien psychologique - Quelques solutions et beaucoup de questions

PMA et soutien psychologiqueQuelques solutions et beaucoup de questions

23.07.2010

L’accompagnement psychologique des couples engagés dans une tentative de procréation médicalement assistée (PMA) est loin d’être accessoire. Lors de la mise en place du traitement, quand les échecs se succèdent, voire mènent à l’abandon de la démarche, et même dans sa réussite, le soutien des psychologues est essentiel.

« LA VIE des patientes engagées dans une démarche de PMA est rythmée par les tentatives, l’attente et les échecs successifs. Et lorsque l’échec dure, ces femmes sans enfants parlent alors d’elles comme des " inutiles " », témoigne le Dr Muriel Flies Treves. De fait, la vie des couples en désir d’enfant n’est pas toujours un long fleuve tranquille. On comprend ainsi pourquoi, au-delà de la maîtrise purement médicale, voire technique, de la PMA, le soutien psychologique est l’un des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires