Optimiser les chances d’avoir un bébé - Le premier test qui indique six jours de fertilité

Optimiser les chances d’avoir un bébéLe premier test qui indique six jours de fertilité

22.02.2010

Avec son taux record de natalité (2,1 enfants par femme), la France est un pays où le désir d’enfant reste très fort. Mais le profil des femmes a changé ; elles sont très actives et font des enfants de plus en plus tard. Dans un contexte de conception tardive et dans un univers stressant, les femmes d’aujourd’hui ont besoin de planifier leur grossesse.

  • Le test détecte deux hormones

AUJOURD’HUI en France, l’âge de la première conception, est de 30 ans. Or, les chances de concevoir un enfant diminuent avec l’âge et les femmes veulent mettre toutes les chances de leur côté. Pour cela, il est essentiel qu’elles connaissent bien le fonctionnement de leur corps. « De nombreuses femmes (38 %) pensent que le jour J de l’ovulation est le meilleur moment pour concevoir un bébé. Mais seulement 20 % savent que la période la plus propice à la fécondation se situe dans la semaine...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires