Grandir avec un psoriasis - Une meilleure écoute pour une meilleure prise en charge

Grandir avec un psoriasisUne meilleure écoute pour une meilleure prise en charge

17.12.2009

Le psoriasis touche environ trois millions de Français. Cette dermatose, encore mal connue du grand public, n’est pas une simple maladie de peau. Ses conséquences sur la qualité de vie des patients sont d’autant plus lourdes qu’il n’y a pas de guérison définitive. Pour mieux comprendre le ressenti et les attentes des malades, l’Association pour la lutte contre le psoriasis (APLCP) a fait réaliser une étude sur un panel de jeunes souffrant de cette affection.

  • Chez les jeunes patients, la découverte de la maladie suscite les plus vives inquiétudes

PATHOLOGIE particulièrement invalidante socialement, le psoriasis exige une qualité de prise en charge au cours de laquelle le patient peut exprimer librement tous les aspects handicapants de son affection, et soulever toutes les questions nécessaires pour obtenir des réponses satisfaisantes sur les choix thérapeutiques et leurs conséquences sur sa vie personnelle. C’est chez les jeunes patients que la découverte de la maladie suscite les plus vives inquiétudes.

Soutenue par le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires