questions sur ordonnance - Monsieur T., 51 ans

questions sur ordonnanceMonsieur T., 51 ans

05.10.2009

Courant d’air, travail au jardin, main sales… Une conjonction de facteurs de choix pour entraîner une conjonctivite infectieuse sévère chez Monsieur T., un pépiniériste voisin. De l’œil gauche s’écoule une sécrétion purulente, collant les paupières au réveil. La gêne locale est forte et handicape votre client dans son travail, même si l’œil droit est demeuré quant à lui indemne. Le médecin a diagnostiqué une conjonctivite aiguë d’origine bactérienne, infection banale induite par des staphylocoques, des streptocoques ou des Haemophilus.

Exocine collyre II gouttes quatre fois par jour dans l’œil atteint pendant deux semaines : deux flacons

Bléphagel un tube

Quels principes actifs ?

L’Exocine a pour principe actif l’ofloxacine, un antibiotique à spectre large de la famille des fluoroquinolones. La formulation du collyre comprend du chlorure de benzalkonium, un conservateur susceptible d’induire une irritation locale, voire, exceptionnellement, un eczéma de contact.

Produit d’hygiène, le Bléphagel permet un...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires