Cancer localisé de la prostate - Un traitement par ultrasons focalisés

Cancer localisé de la prostateUn traitement par ultrasons focalisés

21.09.2009

Lorsque le cancer de la prostate est dépisté à temps, les médecins disposent d’une panoplie de traitements efficaces mais aux effets secondaires souvent invalidants. Pourtant, d’autres thérapies existent comme l’Ablathermie, une technique mini-invasive qui détruit les tissus cancéreux de la prostate par la chaleur, sans chirurgie ni radiothérapie.

AVEC près de 65 000 nouveaux cas enregistrés en France en 2008, le cancer de la prostate est le cancer masculin le plus fréquent et le deuxième plus meurtrier avec près de 9 000 décès par an. Plusieurs options thérapeutiques sont possibles. L’ablation de la prostate, ou prostatectomie totale est, aujourd’hui en France, la technique de référence en cas de cancer localisé à l’intérieur de la glande. Le taux de récidive locale est faible, mais les effets secondaires en terme de fonction...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires