Le confort génital

Le confort génital

18.06.2009

Confort génital ou plutôt inconfort génital ! Derrière cette expression se cachent cystites, mycoses et sécheresse, autant de troubles génitaux et urinaires dont les principales victimes sont les femmes. S’ils sont désagréables et redoutés, ces derniers restent toutefois bénins dans la plupart des cas. En s’appuyant sur les études et les recommandations publiées dans ce domaine, le pharmacien peut proposer des solutions pour soulager la patiente, mais également pour prévenir les récidives.

Quelques définitions

Flore de Döderlein : on nomme ainsi la flore vaginale normale de la femme adulte, composée principalement de lactobacilles, les bacilles de Döderlein. Ces derniers assurent la dégradation du glycogène des cellules vaginales en acide lactique, permettant de maintenir un pH acide, compris entre 4,5 et 5,5. Cette acidité permet notamment d’empêcher toute bactérie de se développer de manière excessive

Infection génitale : l’infection génitale mycosique ou bactérienne...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires