Covid : les sept maladies à haut risque

Par
Publié le 09/02/2021
Article réservé aux abonnés

Crédit photo : AFP

Trisomie 21, retard mental, greffés du rein et du poumon, dialysés, mucoviscidose et cancer du poumon, représentent sept maladies chroniques à risque très élevé d'hospitalisation pour Covid-19 et de décès, selon une vaste étude menée en France. Néanmoins, les personnes âgées sont de loin les plus fragiles face au Covid.

Quelles sont les pathologies chroniques les plus dangereuses en cas de Covid ? Pour le savoir, la Sécurité sociale et l’agence du médicament ont épluché les données de l'assurance-maladie dans le cadre d'une étude Epi-Phare, menée sur plus de 66 millions de Français, lors de la première vague de l'épidémie (du 15 février au 15 juin 2020). Durant cette période, ce sont un peu plus de 87 800 personnes qui ont été hospitalisées pour cette pathologie, dont 15 660 en sont décédées à l’hôpital.

Après avoir passé au crible 47 affections chroniques, l’étude conclut que la quasi-totalité de ces affections est associée à un risque accru d'hospitalisation pour Covid et de décès à l'hôpital, à l'exception de la dyslipidémie. Par exemple, pour le diabète (3,8 millions de patients traités en France), le risque d'hospitalisation augmente de 64 % et de 75 % pour le décès.

De plus, les chercheurs ont identifié sept pathologies, certes moins fréquentes que le diabète, qui sont les plus à risque d’hospitalisation et de décès en cas de Covid. Il s’agit de la trisomie 21 (7 fois plus de risque d'hospitalisation et 23 fois plus de risque de décès), le retard mental (4 fois plus de risque d'hospitalisation et 7 fois plus de décès), la mucoviscidose (4 fois plus d'hospitalisation, 6 fois plus de décès) et l’insuffisance rénale chronique terminale sous dialyse (4 fois plus de risque d'hospitalisation, 5 fois plus de décès). S'y ajoutent, le cancer actif du poumon en cours de traitement (3 fois plus de risque d'hospitalisation, 4 fois plus de décès), ainsi que les greffes rénales (5 fois plus pour l'hospitalisation, 7 fois plus de décès) et du poumon (3 fois plus de risque d'hospitalisation et 6 fois plus pour le décès).

Mais « l'âge est le principal risque, et de loin, d'hospitalisation et de décès », souligne le Pr Mahmoud Zureik, directeur d'Epi-Phare. En effet, le risque d’être hospitalisé ou de décéder des suites de ce virus augmente de façon exponentielle avec l’âge. Par rapport aux 40-44 ans, le risque de décès est multiplié par 12 chez les 60-64 ans (x2 pour les hospitalisations), par 30 chez les 70-74 ans (x3 pour les hospitalisations), par 100 chez les 80-84 ans (x6 pour les hospitalisations) et par presque 300 chez les 90 ans et plus (x12 pour les hospitalisations).

L'étude confirme aussi que les hommes sont plus à risque que les femmes. Ils ont « 40 % de plus de risque d'être hospitalisés et deux fois plus de risque de décéder du Covid », indique Mahmoud Zureik.


Source : lequotidiendupharmacien.fr