Élimination des médicaments non utilisés

Un tri plus sélectif, le nouveau défi de Cyclamed  Abonné

Par
Publié le 22/05/2017
L’éco-organisme chargé de la collecte et l’élimination des médicaments non utilisés (MNU) rapportés en pharmacie, Cyclamed, peut s’enorgueillir d’un geste bien ancré chez les Français qui lui permet de consolider ses bonnes performances. Il est temps de passer à l’étape suivante : le geste Cyclamed amélioré consiste à séparer les médicaments, à rapporter en pharmacie, des boîtes et des notices qui doivent rejoindre le tri sélectif.
La nouvelle campagne de communication de Cyclamed

La nouvelle campagne de communication de Cyclamed
Crédit photo : DR

affiche

affiche
Crédit photo : dr

Selon l’enquête sociologique menée par l’institut BVA auprès du grand public chaque année depuis 1995, 79 % des Français déposent leurs MNU en pharmacie, dont 56 % qui le font systématiquement. En 2010, 72 % des Français utilisaient la filière Cyclamed, dont 39 % le faisaient « toujours ». Un geste acquis en particulier par les femmes (86 %), les plus de 50 ans (87 %), les régions du nord (93 %) et de l’ouest (87 %) et les habitants de communes rurales (85 %).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte