Génériques

Un effort disproportionné  Abonné

Publié le 12/12/2016

Le GEMME s'inquiète du niveau des baisses de prix sur les génériques envisagées par le Comité économique des produits de santé (CEPS) dans le cadre du budget de la Sécurité sociale pour 2017. Selon l'association qui regroupe la plupart des génériqueurs, les laboratoires auront ainsi dû absorber plus de 800 millions d'euros de baisses de marge sur 5 ans, soit en moyenne 160 millions d'euros.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte