Délivrance générique

Un accord attendu avec les médecins  Abonné

Publié le 12/07/2012
Parvenir à une utilisation raisonnée du " non substituable »

Parvenir à une utilisation raisonnée du " non substituable »
Crédit photo : S TOUBON

LES SYNDICATS d’officinaux et l’assurance-maladie souhaitent redonner du souffle à la substitution. Au-delà d’une application plus stricte du dispositif « tiers payant contre générique » (« le Quotidien » du 9 juillet), les deux parties tablent également sur un accord avec les médecins, prévoyant notamment davantage de prescriptions dans le répertoire et une utilisation raisonnée de la mention « non substituables » (NS).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte