Tensions d'approvisionnement : il faut déclarer les effets indésirables !  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 24/02/2020
Le réseau des centres régionaux de pharmacovigilance invite les pharmaciens à collecter et à transmettre de manière systématique les conséquences des tensions et des ruptures d’approvisionnement sur la santé des patients. Ces contributions alimenteront une étude scientifique destinée à une publication internationale.

Ressemblances fortuites entre les boîtes, surdosages, interactions, confusion de noms : les risques d’erreurs ne sont pas négligeables lorsque le médicament en rupture doit être remplacé par un autre produit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte