Pharmacovigilance - Des erreurs médicamenteuses liées aux ruptures de stock

PharmacovigilanceDes erreurs médicamenteuses liées aux ruptures de stock

Charlotte Demarti
| 20.01.2020

Les centres régionaux de pharmacovigilance ont repéré un certain nombre d'erreurs médicamenteuses liées à la substitution d'un médicament en rupture de stock par une autre spécialité. Ils viennent de lancer une étude pour mesurer l'ampleur de ce phénomène.

  • médicaments

Les pénuries de médicaments peuvent être à l’origine d‘erreurs médicamenteuses parfois lourdes de conséquences. Les 31 centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) ont pu l’observer avec certaines spécialités.

Les cas les plus dramatiques rapportés sont survenus en cancérologie, lors du remplacement de la spécialité Belustine (lomustine) en rupture de stock, par la spécialité Cecenu importée d'Allemagne. Suite à ce changement, deux cas graves ont été rapportés, dont l’un...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
e-prescription

E-prescription : l'expérimentation française bientôt élargie

La prescription électronique, expérimentée par une centaine de médecins et de pharmaciens dans trois départements, devrait être étendue à d’autres volontaires, toujours dans le même périmètre géographique. L’assurance-maladie... Commenter

Partenaires