Mention NS

Substituez quand même ?  Abonné

Publié le 16/07/2015

LA CAISSE primaire du Tarn entend passer outre l’apposition des mentions « non substituable » sur les ordonnances. Sur son site Internet, elle explique ainsi à ses affiliés que, « depuis le 15 juin, le bénéfice du tiers payant est réservé exclusivement à l’acceptation du médicament générique par l’assuré, y compris pour les prescriptions médicales comportant la mention non substituable ». Cette décision surprend le Collectif interassociatif sur la santé (CISS), indique le Quotidien du Médecin.fr.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte