Substitution générique

Sanctions à l’étude contre les opposants  Abonné

Publié le 05/12/2011

LE DIRECTEUR de la CNAM, Frédéric van Roekeghem, examine actuellement « les sanctions possibles » pour mettre fin à l’opposition systématique de certains médecins à la délivrance des génériques, des pratiques qu’il juge « non conformes au code de déontologie ». La CNAM évalue à environ 4 % la proportion de médecins concernés.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2881